L’Asie aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles

L'Asie aux XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles

L’Asie aux XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles

A la fin du Moyen Age, l’Asie n’est connue que des quelques rares Européens qui ont pu lire les géographes de l’Antiquité, les récits des missionnaires franciscains du temps de Saint Louis ou ceux de Marco Polo. Lorsque Vasco de Gama atteint Calicut en 1498, l’image que l’on se fait du monde asiatique reste encombrée de légendes. Peu à peu, l’Europe apprend à découvrir le monde asiatique et ses diverses civilisations. L’Inde reste la plus proche, avec son double aspect, musulman et hindouiste. L’unification qu’essaie d’imposer l’empire moghol n’a jamais été complète, et la population du sous-continent reste hindouiste dans sa majorité. Il n’en reste pas moins que se crée une civilisation indo-musulmane, ou plus exactement indo-persane, d’un grand raffinement.

Les influences musulmanes et hindouistes se prolongent vers l’Asie du Sud-Est, dont les États étroitement imbriqués ont chacun leur personnalité, qui se trouve souvent en formation entre le XVe et le XVIIe siècle, époque où Birmanie, Siam, Cambodge, Dai-Viêt, voient leurs frontières se mettre en place. Plus à l’est encore, l’énorme Chine a atteint une période de « classicisme » avec la dynastie des Ming. C’est alors un monde fermé, que quelques missionnaires réussissent à découvrir. Mais c’est aussi une société qui souffre de déséquilibres internes, et qui se trouve vite à la merci d’une invasion étrangère : la prise de Pékin en 1644 amène les Mandchous à fonder une nouvelle dynastie, celle des Qing.

Enfin, l’archipel japonais se trouve en pleine réorganisation politique à la fin du XVIe siècle. De tout-puissants ministres unifient ce pays resté archaïque et féodal, et imposent leur propre dynastie, celle des Tokugawa, tout en maintenant la fiction d’un « empereur-cloîtré ».

Jean-Pierre Duteil est professeur d’Histoire moderne à l’Université Paris-8. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’Asie, entre autres Le Mandat du Ciel. Le rôle des jésuites en Chine (XVIe-XVIIIe siècles), Arguments, 1994 ; L’Ombre des Nuages. Histoire et civilisation du Vietnam au temps des Lê et au début de la dynastie Nguyên, 1427-1819, Arguments, 1997 ; il adonné des éditions critiques de missionnaires, Alvarez Semedo pour la Chine (Kimé, 1996), Alexandre de Rhodes pour le Tonkin (Kimé, 1999), Pierre Lambert de la Motte pour le Siam (Monfort, 2001).

DUTEIL, Jean-Pierre. L’Asie aux XVIe, XVIIe, XVIIIe siècles. Paris : Ophrys, 2001 (Synthèse histoire) – ISBN : 2-7080-0987-7