Football américain : « Notre sport attire »

Dans le Nord-Pas-de-Calais, on trouve beaucoup de sports. Même du football américain. Aussi étonnant que cela puisse paraître, ce sport est très développé dans la région. Les Vikings de Villeneuve d’Ascq sont un club connu, mais surtout, il rassemble des joueurs de tous les horizons. Jean-Philippe Delporte, son président, en est fier.

    Jean-Philippe Delporte, président du club des Vikings de Villeneuve d’Ascq.

Jean-Philippe Delporte, président du club des Vikings de Villeneuve d’Ascq.

Vendredi soir, les Vikings commencent l’échauffement. Fondé en 1986, c’est le seul club de la métropole lilloise. Il compte aujourd’hui environ 250 licenciés. Parmi eux, une centaine de seniors, 40 juniors, 30 cadets, 23 filles, ainsi qu’une vingtaine d’handi-joueurs. Président du club depuis 1997, Jean-Philippe Delporte est fier de son club et de son sport. Pour lui, il faut changer les clichés : « C’est un sport qui peut être violent, je l’avoue, mais ce n’est pas un sport d’hommes, la preuve, on a une équipe de filles ! » La ligue Nord-Pas-de-Calais est très active. « Le football américain commence vraiment à faire partie du paysage sportif, affirme également celui que les joueurs surnomment Jean-Phi. Grâce à la télé ou à des mangas, tels qu’Achille 21. »

Charlélouise aime « l’esprit d’équipe et le contact », tandis que Noémie « adore l’ambiance » et trouve ce sport fait pour elle. Mohamed a quant à lui fait de ce sport une passion depuis trois ans. Il se prépare pour le prochain gros match, qui opposera les Vikings aux Diables Rouges de Villepinte. « Il faut qu’on le gagne pour pouvoir atteindre les play-offs qui auront lieu après les championnats, en avril », affirme d’ailleurs Mohamed, d’un air déterminé. Chaque joueur trouve son compte au sein de sa propre équipe : c’est un sport qui rassemble.

Un sport qui se développe en France depuis les années 1980

La région Nord-Pas-de-Calais compte deux pôles : un pôle « mer », avec les clubs des Seagulls de Calais, les Black Wolves de Coudekerque et les Mavericks de Dunkerque ; et un pôle « terre » avec les Rats d’Arras, les Coyotes de Valenciennes, les Lions de Carvin, les Neckbreakers de Béthune et les Vikings de Villeneuve d’Ascq. La Fédération Française de Football Américain (FFFA), développée depuis les années 1980, supervise aussi le développement du « flag », une pratique mixte et sans contact, ainsi que le « cheerleading », chorégraphies de début de match. La Fédération compte aujourd’hui plus de 190 clubs, et plus de 20.000 licenciés pour les trois disciplines.

Le football américain est un sport qui oppose deux équipes de onze joueurs. Celles-ci alternent la défense et l’attaque. L’objectif d’un match est de marquer des points, en portant ou en lançant le ballon jusqu’à la zone d’en-but adverse. Ce sport, venu d’Amérique du Nord, est un sport de contact, connu de l’autre côté de l’Atlantique sous le simple nom de « football ». Un sport qui n’a pas fini de faire des adeptes, pour le plus grand bonheur de la région.

Marguerite DE BECDELIEVRE et Inès NAU