Saint-Valentin rock’n’roll à l’ISEN !

Pour changer des classiques roses et chocolats, pourquoi ne pas prendre un cours de rock ? A l’occasion de la Saint-Valentin, le Club Rock ISEN organisait une soirée spéciale, le mercredi 17 février. Au 125 rue Meurein, danse, amour et rock’n’roll étaient à l’honneur.

    Les cours sont assurés par des passionnés de danse. « On ne donne pas ce droit à n’importe qui, ce sont des gens qui savent de quoi ils parlent », explique Thomas Crépinge.

Les cours sont assurés par des passionnés de danse. « On ne donne pas ce droit à n’importe qui, ce sont des gens qui savent de quoi ils parlent », explique Thomas Crépinge.

L’ISEN, école d’ingénieurs boulevard Vauban, propose depuis 1991 des cours de rock deux fois par semaine. Mais à l’occasion de la Saint-Valentin, c’est une tradition, s’ajoutent à l’enseignement de la danse des activités pour amoureux et célibataires. Dans un premier temps, les couples présents se voient dotés d’un bracelet, rouge pour les couples, vert pour les célibataires. Suit un cours de rock d’une heure et enfin la soirée à proprement parler jusque minuit.

Thomas Crépinge, président du Club Rock ISEN pour la saison 2014-2015, résume le concept simplement : « On essaie que ce soit moteur de rencontres. » Pour cela, plusieurs activités sont proposées. Un « love board » est mis en place pour laisser des mots doux mais aussi un « speed rocking ». Sur le principe d’un speed dating, c’est l’occasion le temps d’une danse de faire des rencontres.

« Il n’y en a pas que pour les couples »

Beau succès pour la soirée qui réunit plus d’une cinquantaine de couples. Venus entre amis ou entre amoureux, les participants sont ravis. Louis, étudiant à l’ISEN, est venu accompagné de son amie Cassandre. « C’est sympa, ça change ! Pour une fois, il n’y en a pas que pour les couples », explique le jeune homme.

Sur le papier les deux amis sont conquis, pour la pratique reste encore à voir s’ils oseront. « Le love board, je ne sais pas si je vais l’utiliser, il faut trouver quelque chose d’intéressant à écrire dessus ! », avoue l’étudiante. Saint-Valentin ou pas, le Club Rock ISEN, c’est tous les mardis et mercredis à partir de 20h. Un dernier mot du président pour les plus réticents ? « Le rock est très facile à apprendre, c’est accessible et cela se danse sur toutes les musiques ! » Vous n’avez plus vraiment d’excuses…

Juliette GUNTHER