Les femmes à l’honneur au Grand Sud de Lille

A l’occasion de la 38e journée de la femme, le Grand Sud de Lille proposait une soirée dédiée à la gente féminine le lendemain, le 9 mars. Martine Aubry et son adjointe Marie-Christine Staniec-Wavrant ont lancé la soirée.

    Martine Aubry, et son adjointe Marie-Christine Staniec-Wavrant à droite, ont ouvert cette soirée dédiée aux femmes.

Martine Aubry, et son adjointe Marie-Christine Staniec-Wavrant à droite, ont ouvert cette soirée dédiée aux femmes.

Depuis 2003, afin de marquer son engagement dans la défense des droits des femmes, la ville de Lille célèbre la Journée internationale des Femmes en organisant des manifestations festives et citoyennes. Les Lilloises ont rendez-vous pour échanger, débattre et faire la fête le temps d’une soirée évènement au Grand Sud de Lille. Cette soirée placée sous le signe de « Renaissance » est l’occasion de mettre en lumière des femmes faisant vivre la solidarité et le vivre ensemble, et œuvrant au rayonnement lillois.

Le spectacle a commencé à 19h avec des slams, des danses, des portraits de femmes travaillant au lien social, des contes, des chants et des groupes de samba comme Battucada Oyamba. Un cocktail a ensuite eu lieu pour les invités. Quelques hommes accompagnaient les nombreuses femmes. « Cette soirée chaleureuse a été placée sous le thème de ceux qui font avancer les choses dans la région Nord grâce à l’entreprenariat », a fait savoir Martine Aubry, la maire de Lille.

Des femmes au cœur de l’économie régionale

En effet, des vidéos présentant des femmes s’engageant dans des projets d’entreprenariat originaux ont été diffusées comme le projet de Fatiha Legzouli, qui a créé Initiatives Plurielles (management féminin) ou encore Marie-Laure Frechet, à l’initiative du projet Mange Lille ! qui met en valeur les chefs cuisiniers de la région.

Anne, 56 ans, venue avec son mari, explique l’intérêt de la journée : « Bien sûr, ce n’est qu’une journée symbolique, ce qu’il faudrait c’est qu’il n’y en ait même pas besoin mais l’important c’est qu’on se rende compte des réalités et qu’on avance. » Cette soirée représente l’occasion de mettre en lumière des problèmes encore loin d’être résolus et d’y apporter des solutions, comme les inégalités de salaire. Un travail qui, dans la loi comme dans les pratiques quotidiennes, nécessitera bien plus qu’une journée. La soirée s’est achevée dans une ambiance conviviale et sous les applaudissements suite aux discours des personnalités présentes.

Des roses et des billets pour plusieurs expositions dans les musées lillois ont été distribués afin de clore la soirée. Un joli moment qui peut donner de l’espoir aux femmes.

Hugo SIMARD