Grâce à A.G.I.R, une famille de Roms passe de la tôle au dur

Ce dimanche 22 mars, à l’église Saint Paul de Hem, on célébrait la solidarité des associations venant en aide aux familles les plus démunies, principalement Roms. Grâce au combat d’A.G.I.R, la famille Lingurar est passée des bidonvilles à un mobil-home, à l’ombre d’une église. Bientôt, elle s’installera dans un ancien presbytère.

 L’ancien presbytère, à côté de l’église Saint Paul, à Hem, accueillera la famille Lingurar.

L’ancien presbytère, à côté de l’église Saint Paul, à Hem, accueillera la famille Lingurar.

L’Association Générosité Insertion Roms (A.G.I.R), initiée par la Paroisse de la Trinité à Roubaix et Hem, se bat pour la scolarisation des enfants et l’alphabétisation des adultes, les accompagnent dans l’insertion professionnelle, les démarches administratives et médico-sociales, organise des événements publics, aide à la compréhension mutuelle des cultures, à l’accès alimentaire et au relogement.

Depuis six ans en France, après avoir enchaîné les camps de Roms de la métropole, la famille Lingurar vit aujourd’hui dans un mobil-home, installé dans le jardin de l’église. Grâce aux efforts de l’association, ils seront bientôt installés dans l’ancien presbytère à côté de l’église. Il s’agit à présent de trouver les fonds nécessaires à la réhabilitation du presbytère, estimée à 100.000 euros. Pour les travaux, Christian Lingurar et son beau-frère s’occuperont de rendre la bâtisse habitable pour deux familles Roms. Le début des travaux est prévu le mois prochain.

Un appel à la solidarité de l’évêque de Hem pour vivre à l’ombre d’une église

« Les bidonvilles ne sont pas seulement à Rio de Janeiro. Aujourd’hui plus de 1.700 Roms vivent dans des conditions désastreuses, indignes sur la métropole lilloise. Sans eau, sans poubelles, explique l’abbé Michel Clincke, de l’église Saint Paul. La famille Lingurar se trouvait dans le bidonville de Croix. Nous avons été interpellés par une demande de notre évêque : des paroisses accepteraient-elles d’accueillir dans leur jardin des familles Roms ? Un mobil-home a été trouvé à Boulogne puis donné, et nous avons accueilli Christian et Sonia, les parents et leurs enfants, Angela, Sidonia et le petit Christian. L’association A.G.I.R s’est créée et nous avons entamé les démarches pour aider à l’insertion de cette famille en scolarisant les enfants, en aidant les parents à travailler. Après neuf mois, que de bonnes nouvelles : la naissance de la petite Sarah Lingurar, son baptême ici, dans l’église Saint Paul, un travail pour Christian, salarié polyvalent aux Restos du Coeur de Wattrelos. Tous les enfants entament une rentrée scolaire dans les meilleures conditions. La CAF et la CMU sont maintenant assurées pour la famille. »

Souhaitant aller « jusqu’au bout » pour cette famille, l’idée d’aménager l’ancien presbytère pour accueillir les familles a finalement éclos. Il faudra cependant être un peu patient avant que les Lingurar puissent véritablement s’y installer. Les efforts d’A.G.I.R montrent toutefois que la solidarité paie, et qu’il est possible, en se battant, d’insérer des gens dans le besoin dans la dignité.

Paola DILLIES