Quartier de mémoires : La Mouchonnière

Le quartier de la Mouchonnière fait partie de ceux souffrant d’une image qui lui colle à la peau. Il faut dire que les ZUP (zone à urbaniser en priorité) puis les ZUS (zones urbaines sensibles), ou encore, la banlieue et la cité sont autant de termes connotés et massivement médiatisés, révélateurs de l’absence de considération de ces territoires et des personnes qui l’habitent.

Un quartier, des Histoires

Pourtant, lorsque les habitants de la Mouchonnière commencent à raconter leur quartier, lorsque les archives se mettent à parler, lorsque la mémoire et l’histoire commencent à se libérer, tout cela donne à voir une vie riche, diversifiée et d’une vivacité particulièrement éloignée des idées reçues massivement véhiculées dans notre société.

C’est toute l’histoire de l’écriture de ce livre qui fait trace. Il fait sens et contribue à réintroduire de la considération auprès de ces territoires et populations marginalisés.

Stéphanie Leroux

Lire aussi : http://www.ville-seclin.fr/La-Mouchonniere-conviviale-et.html