CONFÉRENCE – Aménagements, ressource en eau et manières d’habiter. Les cas du tourisme et des loisirs industriels au Maroc

3ème conférence – Aménagements, ressource en eau et manières d’habiter. Les cas du tourisme et des loisirs industriels au Maroc par Stéphanie Leroux, Docteur en géographie à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines.

le jeudi 19 avril à 14 h, studio Alberti (HA 326), 60 boulevard Vauban à Lille

OUVERT A TOUS

A partir d’une étude de cas, il s’agit de présenter une démarche en géographie dont l’objet est d’étudier le monde par le prisme de l’espace. L’approche est inductive, partant de contradictions paysagères observées: la production industrielle d’un modèle d’aménagement touristique et de loisirs à forte consommation en eau dans un milieu semi-aride.
Pour comprendre cette contradiction, nous nous intéresserons d’abord à la politique marocaine de l’eau au regard de celle du tourisme. Celles-ci émanent d’une culture politique inscrite dans l’histoire marocaine depuis la colonisation, où les acteurs du monde de l’entreprise obtiennent aujourd’hui la responsabilité d’appliquer (ou pas) les préceptes du développement durable. Ce constat appelle ainsi à orienter les investigations sur les discours de ces acteurs, en interrogeant leurs documents de communication, cela dans l’optique de s’enquérir des représentations qu’ils véhiculent pour attirer les usagers, et pour comprendre les rapports au monde qu’ils favorisent.
Ensuite, la mise en perspective de ce travail de recherche avec d’une part la présentation de la culture, dite traditionnelle, des jardins au Maroc, et d’autre part des enquêtes menées auprès de touristes français au Maroc – fréquentant ou non ces lieux de l’industrie touristique – permettra de relativiser ces modèles
de construction du monde. Les résultats de ces recherches-là montrent que le monde que nous offre l’industrie touristique n’est pas immuable, et que d’autres démarches ouvrent la voie à d’autres possibles.