TEMOIGNAGE – Valentin en Master Histoire et Journalisme

Les étudiants de M1 et M2 Histoire et Journalisme ont passé une journée à Paris pour assister à l’enregistrement d’émissions de radio et de télévision. Témoignage de Valentin Delespaul, un étudiant ravi du voyage.

 

FLSH : Comment s’est déroulée la journée ?

Valentin : Le bus partait de l’Université à 5h du matin. La moitié du groupe était attendue à 9h30 à RTL pour l’enregistrement des Grosses Têtes, l’autre moitié à Europe 1 pour Bonjour la France de Daphné Burki. Personnellement, j’étais à RTL et j’ai même réussi à faire un selfie avec Caroline Diament ! Après le déjeuner, nous sommes allés au tournage de Quotidien, dans le 15ème arrondissement.

Avez-vous eu l’opportunité de prendre le temps de discuter avec les animateurs et chroniqueurs des émissions ?

Laurent Ruquier est venu à notre rencontre pendant que les chroniqueurs s’installaient. D’ailleurs, parmi eux, il y avait Christine Ockrent, qui est une grande journaliste. C’est vraiment une personnalité légitime pour parler du métier. Malheureusement, la rencontre était trop rapide avant le début de l’émission. C’était un peu pareil avec Yann Barthès à Quotidien. Il a l’air timide mais il a pris le temps de nous saluer. Dans l’ensemble, c’est peut-être ce qui nous a manqué : un échange plus long avec les chroniqueurs et les journalistes sur le métier. Peut-être que l’année prochaine nous pourrions faire une autre sortie pédagogique sur la préparation des émissions et visiter l’envers du décor, qui sait ?

Ce qui vous a le plus marqué ?

J’ai tout aimé ! Les Grosses Têtes, c’est vraiment une émission culte qui existe depuis 41 ans. C’était d’autant plus immanquable que l’enregistrement se fait dans le grand studio de RTL, qui accueillait l’émission de Cauet sur Fun Radio, que j’écoutais lorsque j’étais plus jeune. C’est un endroit mythique qui a vu passer tellement de pointures comme Jean Yanne ou Jacques Martin… et c’était le moment ou jamais : RTL déménage cette semaine de la rue Bayard pour s’installer à Neuilly. Quotidien m’a plus surpris d’un point de vue technique. Tout est écrit à la virgule près. Ils font ça très bien, mais ça manque selon moi d’un petit grain de folie.