Témoignage de Julie en Prépa Sciences Politiques

Julie étudiante de la Prépa Sciences Politiques nous parle de son année vécue au sein de la FLSH.

Présente-toi rapidement

 J’ai fait un Bac ES au Lycée Thérèse d’Avila à Lille. J’ai passé le concours commun des IEP en Terminale. Je conseille à tous les lycéens intéressés par cette voie de le faire dès l’année du Bac car c’est un très bon entrainement pour la suite! Le taux de réussite est très faible en Terminale car il faut allier la préparation du Bac et le concours.

C’est pourquoi, la Prépa Sciences Politiques de la FLSH est une très bonne alternative.

Pourquoi as-tu choisi la Prépa Sciences Politiques de la FLSH ?

J’ai choisi la FLSH car pendant un an, nous nous consacrons exclusivement à la préparation des concours. Nous acquérons une Licence 1 d’Histoire validée en équivalence à la fin de notre année préparatoire.

J’ai choisi la prépa Sciences Po de la FLSH car le taux de réussite est de 79%.

Quels en sont les points forts ?

À la FLSH, nous sommes uniquement concentré sur les concours. C’est notre seul objectif ! Nous sommes en effectif réduit. Cette année nous sommes vingt huit dans la promotion. Cela nous offre la chance d’avoir un encadrement très personnalisé et une bonne dynamique de groupe. Nous sommes tous très soudés. Les professeurs nous coachent et nous sont d’un grand soutient jusqu’à la fin des concours !

Quelle est la méthode d’apprentissage des enseignants ?

Pour rentrer à Sciences Politiques, il y a trois épreuves : Question contemporaine, Histoire et Anglais.

Par exemple, pour la question contemporaine nous avons cinq enseignants de Culture générale. Cette année au concours, le sujet était « radicalités ou ville ». Nous avons eu la chance d’avoir été très bien préparé sur ce thème par nos enseignants.

Tous les vendredis, nous avons trois heures de devoirs surveillés. Nous avons eu un examen de quatre heures, qui allie l’Histoire et l’Anglais comme en situation de concours. Cela nous a permis d’apprendre à gérer notre temps.

Nous avons également des concours blancs tous les deux mois.

Nous sommes suivis sans relâche jusqu’à la période des concours !

La prépa nécessite beaucoup de travail personnel. Comment as-tu ressenti cette charge de travail ?

Je conseille aux étudiants intéressés par la Prépa de se mettre au travail dès le début. Il faut savoir s’organiser car le travail personnel peut parfois prendre le double de temps par rapport au travail effectué en cours. Évidemment cela demande des concessions !

Il est important de bien communiquer avec les enseignants et ne pas avoir peur de demander des conseils. Les enseignants sont tous d’une grande écoute et de très bons conseils.

Peux-tu nous en dire plus sur les concours ?

Au terme de la Prépa, il y a plusieurs concours à passer.

Il est possible d’intégrer Sciences Po Lyon en deuxième année.

En revanche, Sciences Po Grenoble fait un concours à part, sur un ouvrage. Nous sommes interrogés sur un livre, ainsi que sur une question de dissertation. Cette année nous sommes passés sur la question « Noire Américaine. »

Les concours Franco-Britanniques sont également intéressants à passer surtout pour les étudiants qui ont un bon niveau d’anglais.

On étudie deux ans en Angleterre et trois ans en France dans cette filière.