MédiaLab, le projet

C’est en 2013 que le projet MédiaLab voit le jour, à l’initiative des enseignants de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines et des professionnels du Master Journalisme. A l’origine, le projet baptisé « Plateforme cross-média », a pour ambition d’offrir, aux étudiants en journalisme et communication, un plateau permettant de favoriser l’initiation aux techniques audiovisuelles. La création de cette plateforme, à la fois plateau technique et atelier créatif, était d’autant plus indispensable que des projets pédagogiques nouveaux étaient apparus et que d’autres, déjà anciens, tentaient de perdurer en l’absence de ces outils et de ces pratiques. C’était le cas, notamment, pour les formations en communication et en journalisme qui se développaient au sein de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines sans disposer des moyens techniques et humains pourtant incontournables.

Dans le studio de radio du MédiaLab. Enregistrement d'une émission diffusée sur RadioUCLille.

Dans le studio de radio du MédiaLab. Enregistrement d’une émission diffusée sur RadioUCLille.

Dans de nombreuses formations, on observait la réalisation de cours magistraux et de travaux dirigés ayant pour supports des Powerpoints, des vidéos (expériences de psychologues, reportages…), des enregistrements sonores (entretiens, interviews…), des études de cas réalisées sur papier, des analyses d’articles, des jeux de rôles, des mises en situation, des exposés oraux, des classes inversées (animation du cours par les étudiants), des exercices collectifs (méta-plan, dossiers croisés…) ainsi qu’un suivi individuel et collectif (séminaires) de mémoires…Les médias étaient déjà à l’œuvre mais peu avaient conscience de la nécessité de développer leur utilisation et de les placer au cœur des projets pédagogiques.

Lors de la première présentation du projet, le Président Recteur de l’Université, Pierre Giorgini, propose d’ouvrir plus largement l’espace technique aux autres entités de l’Université et insiste sur l’intérêt pédagogique évident d’une telle plateforme. Rebaptisée MédiaLab, cette dernière est ainsi reconfigurée et présentée dans le cadre de l’appel à projets Horizon 2020 qui se donne pour ambition d’encourager les initiatives susceptibles de faire entrer l’Université dans une nouvelle ère.

L’objectif de la plateforme cross-média que nous souhaitons mettre en place, plateforme technique et méthodologique, consiste à favoriser la multiplication des canaux de diffusion des savoirs, permettant ainsi de décupler les possibilités d’apprentissage. En s’attachant à combiner images fixes, images animées, sons et textes, la stratégie cross-média éveille l’intérêt et la curiosité et son interactivité développe les processus rétroactifs qui font de chaque apprenant un véritable constructeur de son savoir. Cette stratégie permet en effet, en misant sur l’attractivité des différents médias et médiums (Internet, télévision, radio, livres, images, sons, vidéos…), en se fondant sur l’ensemble des connaissances déjà disponibles et accessibles et en se focalisant davantage sur l’utilisation raisonnée des informations, de construire des savoirs en collaboration avec les apprenants et d’exploiter plus efficacement leurs potentiels respectifs d’apprentissage.

Chaque média a des qualités inhérentes à sa technologie et des qualités dépendant des usages faits par le public. Les synergies cross-média sont les réponses éditoriales et techniques à des stratégies de communication ou de diffusion de contenu, peu importe que celui-ci soit purement pédagogique ou communicationnel. Ces synergies permettent aussi de répartir le contenu entre les différents médias. Il est ainsi possible, par exemple, d’accentuer l’effet d’un document sonore en faisant l’économie d’informations obligatoires, mais non persuasives pour ce média, en les présentant uniquement sur le site internet ou dans une vidéo. Cette complémentarité des médias, permet d’exploiter plus finement les spécificités de chaque support et de conférer à chacun le véhicule de l’information et de la connaissance en fonction de sa capacité à rendre le message plus clair ou plus audible, plus familier ou plus accessible pour le récepteur. Ce faisant, la stratégie cross-média atteint plus aisément sa cible et l’impact des messages qu’elle délivre est plus percutant.

Nos étudiants sont des «digital natives» qui, depuis leur enfance, utilisent les technologies de l’information et de la communication pour mener leurs activités, qu’il s’agisse de jeux, de contacts personnels et de vie communautaire, de documentation, de recherche d’informations, d’emploi ou de stages, etc. La frontière entre le privé et le public se réduit. On assiste au développement de la spectacularisation de soi, à la mise en commun de connaissances, à l’invention d’intelligence collective, à la capacité de faire soi-même (empowerment), à l’émergence de nouvelles formes de construction de l’identité (anonymat, altération) et du lien social, à l’apparition de nouveaux rituels sociaux…

 Dans le desk, les étudiants préparent les émissions en amont et réalisent les travaux de post-productions.

Dans le desk, les étudiants préparent les émissions en amont et réalisent les travaux de post-productions.

Dans ces conditions, la mise en place d’une plateforme cross-média, répondant aux évolutions technologiques évoquées précédemment, passait par la création d’un plateau technique proposant, en un même espace, l’ensemble des nouvelles technologies, reliées entre elles et capables de fonctionner en synergie. La création de cet espace technique était la condition sine qua non au développement d’une pédagogie innovante.

La création d’une plateforme cross-média permettra à chaque individu d’apporter des données qui seront agrégées à d’autres, traitées et transformées par l’intelligence collective en information et éventuellement en connaissance. Ce processus logique d’accumulation de participations transformées doit ensuite permettre de produire des objets cohérents. Lorsque l’intelligence collective s’inscrit dans un projet de co-construction et que la répartition des tâches n’est pas tayloriste (surtout dans la dimension verticale), les différents points de vue peuvent cohabiter et dynamiser ainsi la réflexion en stimulant de nouvelles créations.

Ces nouvelles manières de produire de la connaissance, en mettant en place des systèmes de contribution, en décuplant les interactions individuelles, mais aussi l’ampleur et la multiplicité des supports d’émission et de diffusion, permettent de dynamiser les constructions produites par l’intelligence collective.

Les créations cross-média dans l’enseignement peuvent donc être conçues comme des innovations dans la mesure où elles correspondent à de nouvelles méthodes de réalisation de produits pédagogiques. L’innovation se situe plus au niveau de l’organisation du contenu que dans le contenu lui-même. Cependant, la co-construction de savoirs et de connaissances et l’interaction forte entre les enseignants, les apprenants et les vecteurs technologiques de création et de diffusion de ces savoirs, incitent souvent à faire preuve de créativité et d’inventivité dans la présentation des contenus, allant parfois jusqu’à influer sur eux-mêmes.

Après plusieurs mois de travail préparatoire avec les professionnels (enseignants, chercheurs, journalistes…) et les architectes en charge de concevoir l’espace (cabinet Wonk), les travaux sont lancés au début de l’année 2014 et s’achèvent en juillet de la même année. Les studios sont créés et le matériel technique installé progressivement. En novembre 2014, le MédiaLab est quasi opérationnel et participe pleinement à la réussite de l’organisation des Semaines Sociales de France. Émissions de radio et de télévision se succèdent depuis et la plateforme se place résolument au service de toutes les composantes de l’Université, dans tous les domaines et toutes les disciplines.

Avec les nouvelles technologies de l’information, de nouvelles formes de médiations sont à l’œuvre. L’image, longtemps reléguée à l’édification et à la mystification, tend à s’imposer dans les médiations scientifiques, culturelles et pédagogiques par l’exploitation de nouvelles potentialités : interactivité, 3D, animation, qualités d’immersion et facultés à simuler le réel. L’image, le texte et le son trouvent de nouveaux agencements dans des scénarios complexes multi supports (web-documentaires…). Cette nouvelle forme de médiation, cross-média, entre différents supports, réalisée grâce à la généralisation du numérique et du haut débit permet une construction sémantique de signifiants hétérogènes articulés. La médiation cross-média est une inter-médiatisation dans la mesure où elle fait interagir des médias différents pour en exploiter les spécificités dans une communication générale amplifiée.

Les usages cross-média s’insèrent aussi dans un écosystème dynamique de l’information, et permettent de rendre plus fluide et complète l’expérience de l’utilisateur. Le cross-média modifie ainsi les usages de consommation des médias et les modalités de communication en créant des passerelles techniques et informationnelles entre les médias éditoriaux traditionnels et les nouveaux médias interactifs. La stratégie cross-média permet aussi de mettre en place une pédagogie cross-canal, favorise le nomadisme et l’enseignement à distance. La technologie, en abolissant les frontières, et par son caractère universel, permet de mettre à disposition du plus grand nombre, savoirs, connaissances et apprentissage.

DSC_7760

Depuis, les innovations pédagogiques menées dans le MédiaLab sont nombreuses et plurielles, souvent pluridisciplinaires. Des étudiants en Économie et Finance soutiennent leur mémoire de fin d’étude en réalisant une émission de télévision dans laquelle ils font intervenir un invité (Initiative menée par Didier Van Peteghem – FGES). D’autres étudiants, en langues étrangères, réalisent une émission de radio en proposant une traduction simultanée (Initiative menée par Rémi Digonnet – FLSH)… Le projet s’intègre dans l’offre de formation existante pour l’ensemble des filières. Il est conçu pour répondre aux demandes en matière d’innovation pédagogique et de développement des activités de recherche. L’atout principal du MédiaLab réside dans sa capacité à permettre la production d’objets multimédias à partir des travaux des enseignants, de leurs enseignements mais aussi de leurs travaux de recherche. En l’état actuel, de nombreuses publications traditionnelles (ouvrages, articles…) restent diffusées de manière conventionnelles et confidentielles. Le MédiaLab permettra aussi à terme de rendre ces travaux et publications plus visibles et plus accessibles en leur offrant la possibilité d’exister sur les canaux numériques : sites internet, cd-roms interactifs, objets multimédias…

Aujourd’hui, le MédiaLab s’impose comme l’un des acteurs incontournables dans la stratégie de notre Université. Il est à la fois un outil et une structure, organisée, gérée, maîtrisée, ouverte sur le monde, qui doit renforcer la créativité et l’inventivité au service de l’enseignant et de sa pédagogie. Chaque projet mené sur la plateforme permet à l’étudiant de s’impliquer dans la construction de ses savoirs, mais aussi de participer à un travail mené en équipe, d’acquérir de nouvelles compétences…

Guillaume LEROY


Le MédiaLab permet (cette liste n’est pas exhaustive) de favoriser, encourager, développer :

PÉDAGOGIE / ENSEIGNEMENTS

  • Améliorer la pédagogie
  • Formation des étudiants à la prise de parole
  • Possibilité de diffuser de la connaissance plus facile
  • Pluridisciplinarité
  • Interactivité
  • Innovation
  • Mise à disposition de ressources
  • Formations ouvertes et à distance
  • Changer de perspective
  • Dynamique de groupe, travaux en équipes, interactions…
  • Découverte des TICE : niveau, progression, autonomie…
  • Renforcement de l’autonomie, de la motivation…
  • Acquisition de nouvelles compétences
  • Formations à l’usage de logiciels et matériels professionnels
  • Diversification des approches, croisement des disciplines…
  • Travail sur les comportements non-verbaux
  • Analyse d’entretiens (Psychologie, Communication…)

ÉTUDIANTS

  • Travaux en équipes
  • Complémentarités, alliances, partages, créativité, innovation
  • Sont déjà habitués à ces outils, rapprochements, compréhension…
  • Apporter l’esprit critique, changer de point de vue
  • Développer les compétences
  • Redonner confiance, valoriser…
  • Training et média training
  • Préparer aux entretiens
  • Améliorer le recrutement et l’employabilité

COURS & PRATIQUES

  • Écrire un scénario, tourner un film, monter…
  • Créer un produit marketing, un clip d’entreprise…
  • Productions journalistiques (WEB, papier, multimédias…)
  • Créer une web-radio, une web-télé
  • Produire des émissions (télé, radio…)
  • Produire des web-documentaires, des sites Internet
  • Produire des POMs (Petits Objets Multimédias), MOOCs…
  • Travailler sur les processus de création
  • Produire un journal télévisé
  • Doubler un film en langues étrangères, sous-titrer…
  • Analyser des entretiens filmés
  • Produire des supports numériques interactifs de formations…
  • Anthropologie visuelle, étude de l’image, du son…
  • Jeux de rôles (Psychologie…) et simulations…
  • Compléments de cours, mises en œuvre de savoirs…

RECHERCHE

  • Mise en réseau recherche/formation
  • Intervention de chercheurs à distance à un moindre coût
  • Travaux collaboratifs, échanges de pratiques…
  • Filmer colloques, séminaires …mise en ligne (Internet)
  • Captations visuelles et sonores des colloques, séminaires…
  • Méta-réflexion, recherche sur la plateforme…
  • Nouveaux axes de recherche : pédagogie numérique…
  • Visibilité et communication de la Recherche

INTERNATIONAL

  • Développer les relations internationales
  • Décrocher des partenariats à l’international
  • Étudiants étrangers moteurs du projet (partages…)
  • Intégration des étrangers (Accueil, liens avec leurs pays…)
  • Entretien à distance pour des stages à l’étranger
  • Soutenances des mémoires de stages des étudiants à l’étranger
  • Mise à disposition de ressources en ligne…
  • Visioconférence
  • Laboratoire de langues appliquées et immersion
  • Traduction, interprétariat, doublage son, sous-titrage…

COMMUNICATION

  • Filmer des campagnes de communication
  • Placer la communication en tête de l’innovation
  • Outil de contact
  • Vitrine, attractivité, innovation
  • Communication externe
  • Attractivité supplémentaire pour certaines filières
  • Portes ouvertes virtuelles
  • Liens avec les médias, présence dans les médias…

Dans la même rubrique :