Témoignage – Justine en Prépa Celsa

– Bonjour Justine, peux-tu te présenter rapidement ?

Bonjour, je m’appelle Justine Claux, j’ai 22 ans. Après avoir obtenu un baccalauréat littéraire (mention très bien), je me suis orientée vers la Licence Médias, Culture et Communication à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) où j’ai réalisé les trois années et obtenu ma licence avec mention bien. A la fin de ces années, j’ai passé deux concours de journalisme (ESJ à Lille et IJBA à Bordeaux), sans réellement les travailler dans la mesure où je préférais rester focalisée sur mes études –dernière année de licence-. Cependant, je me suis rendue compte que le niveau des concours était élevé, et que ce ne serait pas possible d’intégrer une école sans faire de Prépa. J’ai donc demandé exceptionnellement à intégrer la Prépa Celsa, après mes trois années, et grâce à mes notes, j’ai eu cette possibilité.

Après la Prépa Celsa, j’ai passé différents concours comme les oraux de Sciences Po Paris, IFT Paris, EJCAM Marseille et Toulouse. J’ai finalement choisi Toulouse pour la réputation de l’école ainsi que la diversité des cours et des intervenants dans l’école.

– Pourquoi as-tu choisi la Faculté des Lettres et Sciences Humaines?

Avant la Prépa Celsa, j’ai choisi la Licence Médias, Culture et Communication parce que je souhaitais avoir une porte d’entrée vers le secteur du journalisme. Je voulais faire ce qui me plaisait, notamment à travers cette licence où j’ai pu étudier la politique qui m‘intéresse beaucoup. Jj’ai aussi découvert la politique liée aux médias ou encore suivi des cours de communication, ce qui me semble important de nos jours.

– Comment la Faculté des Lettres et Sciences Humaines a-t-elle répondu à tes attentes ?

Cette Prépa Celsa se différencie ce n’est pas du bachotage comme d’autres de mes camarades ont pu en faire dans différents établissements. La Prépa Celsa FLSH, ce sont des cours d’actualité, de politique, et j’ai pu écrire des revues de presse, et acquérir un savoir utile pour le futur.

La Prépa était stimulante, il faut être motivé et s’investir, c‘est intense mais on apprend beaucoup.

– Que t’a apporté cette année de Prépa ?

La Prépa c’est un accompagnement, la partie la plus importante reste le travail personnel, notamment la préparation de concours. La prépa était très utile pour la préparation aux oraux, sans la prépa je ne sais pas si j’aurais réussi. J’étais très, voire trop engagée sur certains sujets, et la prépa m’a aidée à acquérir de la maturité, à apprendre à penser et être objective dans mon travail et ne pas l’influencer par ma vision personnelle. J’ai pris confiance en moi et j’ai développé mes capacités intellectuelles.

– Pour toi quels seraient les trois points positifs de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines par rapport à d’autres formations ?

Mes formations ne se résumaient pas à apprendre par cœur et réciter, ou encore réciter un discours pour plaire aux écoles. A la Faculté des Lettres et Sciences Humaines, on reste nous-mêmes, on nous enseigne que la personnalité est une force.

– Peux-tu me donner ta citation célèbre préférée qui se rapporte à tes études ?

« L’éducation est l’arme la plus puissante qu’on puisse utiliser pour changer le monde » de Nelson Mandela

Propos recueillis par Eva – Ambassadrice réseaux sociaux