Retours d’expérience : quand le virus fait bouger les choses… en positif !

C’est lorsqu’on a froid qu’on apprécie le plus la chaleur, c’est quand on est loin qu’on a le désir de se rapprocher, c’est quand on n’a plus cours qu’on a le désir d’apprendre davantage ! Et si la nécessité du confinement renouvelait positivement nos enseignements et nos relations ?

La Faculté des Lettres et Sciences Humaines a relevé le défi de passer au 100% numérique en raison de l’épidémie Covid19. Enseignement à distance, disponibilité au téléphone, « chat » en ligne, les équipes s’adaptent à ce nouveau contexte avec le souci de maintenir la continuité pédagogique et la qualité des relations humaines. 

Les étudiants répondent présents

Halima Mecheri, Doyen de la Faculté a remercié les étudiants de leur capacité d’adaptation et de leurs retours positifs sur les différentes modalités de continuité pédagogique, « bravo pour votre participation active aux différents cours, même à distance ! » a-t-elle publié sur Agora, le portail académique de la Faculté.

Lenaïg confirme, elle ne se sent pas en vacances mais a choisi de travailler la nuit, c’est un avantage de la faculté numérique ! « J’ai pas mal de dossiers à rendre en cette fin d’année et je révise pour les examens de fin de semestre ». Rosemitha, déléguée de sa promotion, prend à cœur son rôle de lien et suit de près le groupe facebook de sa promotion : « il faut relayer les messages des profs, répondre aux questions, c’est important de ne pas laisser les gens sans réponses. Mon premier cours sur Youtube Live a très bien fonctionné, » ajoute- t-elle, « on a pu poser nos questions, visionner le diaporama du professeur comme si nous étions en cours ! »

Cours à distance

Une des multiples innovations permettant la pédagogie 100% numérique

Nos étudiants sont heureux de poursuivre leur enseignement à distance, mais ils sont également très sensibles aux messages plus personnels précise Dominique, enseignant en psychologie qui échange beaucoup avec ses étudiants de Master : « C’est incroyable comme ils réagissent fort et favorablement à ces petites marques d’amicalité qui, en la circonstance, après l’enseignement sont la seconde arme à utiliser contre le coronavirus.» Ce que confirme Flore, pour qui « être en visioconférence avec nos professeurs et nos amis, ça fait vraiment du bien », c’est que soutenir le moral de nos étudiants apparaît essentiel : « le travail de la Fac me tient compagnie, » appuie Louis.

Les enseignants s’adaptent au 100% numérique avec enthousiasme

quand le chat est là !

Travailler à la maison… avec un nouveau collègue !

Les enseignants ont travaillé dur pour être opérationnels en moins d’une semaine et se former sur de nouveaux usages : diaporama sonorisé, classe virtuelle ou visio-conférence, outil d’écriture collaborative, diffusion d’un enseignement en direct ou en différé, ou encore évaluation par Moodle, les outils mis à disposition s’enrichissent des expériences de toute la communauté enseignante. Pour Jean-Paul Pinte, maître de conférences en information-communication, « mes cours sont passés de 50% à 100% numériques en quelques jours, » il était prêt ! Loïc Laroche, responsable du Master Histoire-Journalisme, développe de nouveaux usages : « Mes premiers cours se sont bien déroulés, dès que j’ai pu m’assurer que tous les étudiants puissent se connecter. Les étudiants m’ont proposé aussi des solutions, comme lors de mon cours aux étudiants de licence Histoire qui m’ont proposé l’application Discord pour faire un cours en pédagogie inversée. J’admire leur capacité d’adaptation et redeviens moi-même apprenant ».

Même si l’absence d’échanges physiques se fait sentir, de nouveaux échanges alimentent la communauté  de la Faculté, « L’équipe n’a jamais été aussi solidaire, » se réjouit Mathew, responsable du Clarife-centre des langues,  « malgré le fait qu’on perde les apports propres à un cours en présentiel, on a néanmoins réussi à faire le nécessaire pour que les cours de langues continuent. » Pour Lucas Thénard, enseignant-chercheur et vice-doyen de la FLSH, « l’éloignement contraint met aussi en exergue l’importance et la qualité d’un encadrement de proximité et qu’au-delà des savoirs, il se ressent bien d’autres choses dans une salle de classe ou un amphithéâtre : énergies, regards, mimiques, bâillements, etc. Autant d’éléments guidant l’enseignant dans le rythme, la musicalité de son cours ou dans sa propre remise en question et qu’il n’est pas possible de quantifier. Autant d’éléments que la dématérialisation numérique ne saurait remplacer mais que le confinement pour tous nous amène à apprécier pleinement. »

Mon bureau délocalisé

Mon bureau délocalisé

Les équipes misent sur la communication et l’interaction

Pour Apolline, au service communication, les échanges entre personnels administratifs montrent le souci de s’encourager mutuellement : « on échange autant des blagues et des photos que des messages 100% utiles pour le travail. Le soutien moral est essentiel, et facilite l’entraide sur les nouveaux outils. On sent qu’on est une équipe et on a plaisir à échanger. »

Visuel émission Home office

Rejoignez chaque vendredi l’émission Home office sur Radio UCLille

 

Radio UCLille a maintenu un maximum d’émissions et envoyé un tutoriel pour « créer une émission de radio à distance » aux étudiants contributeurs de la radio. Sophie salue en commentaire les bienfaits de la reprise des émissions : « Le live radio UCL, notre rayon de soleil du matin !! :) ». Meghann Marsotto, chargée de projet et Julien Castagnoli, responsable du MédiaLab, ont également lancé une émission qui met en avant les échanges et retours d’expérience : « Racontez-nous votre première semaine « à la maison », votre expérience de cours à distance, vos meilleures séries pour passer le temps (ou celui de vos enfants…), votre vie sans la ligue 1, vos recettes de cuisine maison, le travail en ligne, le bouquin que vous avez enfin décidé d‘ouvrir, vos routines spéciales confinement… antenne ouverte à tous ! » Pour Louis, qui a saisi l’occasion et préparé une petite chronique sur le confinement, « c’est toujours un plaisir de passer à l’antenne, » Oumnia et Gatou remercient l’équipe de la radio de les distraire pendant cette période de quarantaine. Cette émission intitulée « Home Office » est un rendez-vous hebdomadaire, tous les vendredis à 14h, une antenne ouverte à tous (étudiants/enseignants/administratifs/dirigeants) pour prendre et donner des nouvelles de tout le monde, aussi longtemps que le confinement durera. Pour y participer, intervenir, rien de plus simple, envoyez un SMS avec nom et prénom au 07.860.243.03 !

Enfin, nos enseignants sont également des chercheurs, aussi  « cette situation de crise génère également une mise au travail de recherche pour mesurer l’impact sociétal de la pandémie », précisent Dominique et Henry, enseignants-chercheurs en Psychologie. Un travail d’observation et d’analyse à suivre, dont il sortira également de nombreux aspects positifs !

 

Comments are closed.