Ophélie et Anthony, Master Psychologie Sociale, du travail et des organisations

Ophélie et Anthony, étudiants en Master Psychologie Sociale, du travail et des organisations sélectionnés pour le congrès international AIPTLF

Lors de leur Master 1 en Psychologie Sociale, du travail et des organisations à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Catholique de Lille, Ophélie et Anthony ont produit chacun un mémoire. Ils ont été retenus pour présenter leurs travaux au congrès international Paris 2020 sous l’égide de l’Association Internationale de Psychologie du Travail en Langue Française (AIPTLF) à Paris qui a lieu tous les deux ans. Ce congrès réunit des psychologues du travail et des chercheurs.

Suite à son travail de recherche sur son mémoire « de la réputation organisationnelle à l’implication : effet modérateur de la satisfaction au travail», les résultats d’Ophélie ont validé son hypothèse. Hélène Van Compernol, enseignant-chercheur en psychologie du travail et tutrice de mémoire, a proposé à Ophélie de présenter un résumé de son mémoire pour participer à la sélection des conférenciers lors du congrès international AIPTLF et en janvier, de cette année, elle a eu la joie d’apprendre qu’elle a été retenue !

Pour Anthony, la démarche a été différente… Lors de ses travaux de recherche pour son mémoire de Master 1 « Création d’une échelle qui mesure les impacts professionnels sur la vie privée et les impacts de la vie privée sur la vie professionnelle », ses résultats confirmaient également son hypothèse. A la fin de son mémoire, Anthony a souhaité continuer ses travaux de recherche à titre personnel. C’est à ce moment que Sandrine Schoenenberger, enseignant-chercheur et tutrice de mémoire, lui a proposé de présenter également un résumé de ses travaux au congrès international AIPTLF de Paris et au congrès ICP à Prague. Il a été retenu pour exposer ses recherches pour les deux congrès.

Ils sont tous les deux très fiers de cette reconnaissance et de voir que le travail fourni pour leur  mémoire de Master 1 est reconnu par des psychologues du travail confirmés et des chercheurs dans ce même domaine.

Si toutefois les congrès sont maintenus en raison l’épidémie du Coronavirus, ils se prépareront pour l’oral en juin avec leurs tutrices de stage respectives.

A suivre !

 

Comments are closed.