Conjuguer un job et ses études, c'est possible à la FLSH !

Ils s’appellent Noémie, Léo, Emma, Jeanne, Ariane, Léa… ils conjuguent leurs études avec un job étudiant à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines (FLSH) et à l’Institut Catholique de Lille pendant la période scolaire ou les vacances d’été.  Que font-ils ? Comment s’organisent-ils ? quels « soft skills » développent-ils ?  Ils nous livrent leur expérience !

étudiants de la faculté au salon de l'étudiant de lille

Job #1 : Etre tuteur pour les autres étudiants, ça développe l’organisation et la prise de parole

La FLSH a mis en place, depuis plusieurs années, un tutorat entre étudiants. Ce système a de nombreux avantages. Les étudiants un peu perdus dans certaines matières trouvent un soutien. Le tutorat favorise, de manière indéniable, la réussite des études. Les tuteurs exercent cette fonction en jobs étudiant, ils sont donc rémunérés.

Léa : « J’ai reçu un mail de Mélody Manten, assistante des études, qui proposait d’être tuteur auprès des étudiants en Licence 1 de Psychologie. J’ai donc répondu favorablement puisque j’avais l’envie de partager ce que j’en avais compris avec d’autres étudiants. Le tutorat est ouvert à tous les étudiants de Licence 1 sans inscription. J’animais des séances de 2h avec un groupe allant d’un étudiant à une quinzaine. C’était très variable.

Les créneaux de tutorat sont fixés en fonction des emplois du temps des tuteurs et des tutorés.

Ces séances m’ont beaucoup apporté. Elles m’ont permis d’améliorer mes prises de paroles et d’organisation mon discours. De plus, je ne m’étais jamais retrouvée en situation d’expliquer des cours à un groupe d’une quinzaine de personnes. C’était un exercice très enrichissant. J’ai dû approfondir mes cours de Licence 1 dans les matières concernées puisque je devais les maîtriser pour pouvoir aider les étudiants. J’espère avoir aidé les étudiants ! » 

Job #2 : Renforcer les équipes administratives, avec rigueur et autonomie

Pendant l’été la Faculté recrute également des étudiants pour apporter un renfort aux équipes administratives, le nombre d’inscriptions et de candidatures étant de plus en plus important.

Audrey : « J’ai eu un contrat de 35h par semaine l’été dernier pour renforcer l’équipe inscriptions. Pendant cette période, je réceptionnais et vérifiais les dossiers de candidatures et inscriptions. J’accueillais les étudiants et leurs familles et je m’occupais également de l’accueil téléphonique. J’ai travaillé en toute autonomie et en équipe sur ce poste ce qui m’a beaucoup appris. »

Job #3 : Devenir hôtesse d’accueil, pour découvrir le travail en équipe et prendre des responsabilités

L’institut Catholique de Lille propose également des emplois à plus long terme comme des postes d’hôtes et hôtesses à l’accueil de l’Université.

Jeanne : « Pendant 2 ans, j’ai travaillé à l’accueil de l’Université. Je me suis sentie à ma place aux côtés de la team SAIO (Service Accueil Information et Orientation), encouragée, soutenue dans mes études, mes projets. Je n’aurais jamais cru en arriver là et grandir autant alors que tout a commencé par une annonce de recrutement postée sur Facebook, à laquelle je me suis dit « pourquoi pas ? ». J’ai donc travaillé au sein de cette équipe à raison de 12h par semaine. Lors de la période estivale, j’ai assuré une permanence de 35 h par semaine pour renforcer l’équipe en période d’inscription. Ce travail a été très enrichissant grâce au travail en équipe, aux responsabilités confiées. J’ai gagné en confiance en moi. Toutes les compétences acquises me serviront dans mes futurs emplois. »

Job #4 : Promouvoir la faculté sur les salons et les forums lycéens, pour cultiver la communication et la confiance en soi

Une quinzaine d’étudiants ambassadeurs sont recrutés chaque année pour promouvoir les formations de la Faculté auprès des lycéens et des étudiants lors de salons de l’étudiant ou dans les forums d’orientation des lycées.

Léo : « Sur l’année, j’ai un contrat d’environ 75h car mon emploi du temps me le permet. J’ai pu concilier études et job grâce à la flexibilité des missions proposées. J’ai pour la première fois géré en même temps des objectifs étudiants et professionnels ce qui est très enrichissant. »

Ariane : « Ce job m’a permis de m’organiser davantage dans mes cours. Cette opportunité m’a appris à être moins timide et à mieux connaître les ressources de l’Université Catholique comme le MédiaLab et le Campus Créatif. »

Emma : « J’ai eu connaissance de cet emploi sur la page Facebook de la FLSH. Le nombre d’heures de mon contrat a été évalué en fonction de mes disponibilités. Nos heures sont modulables en fonction de notre emploi du temps et du programme des examens. Etre en contact avec l’équipe de la communication de la Faculté est très intéressant pour moi car je suis étudiante en Licence Médias, Culture et Communication et j’ai l’impression d’apprendre autant qu’en stage. C’est très enrichissant. »

Noémie « Pendant toute la durée de mes études, 5 ans puisque je suis en Master 2, j’ai eu l’occasion de faire plusieurs jobs : ambassadrice, chargée administrative et renfort au service inscriptions. J’ai pris connaissance de ces emplois soit grâce aux News sur Agora, soit sur la page Facebook de la FLSH. Tous m’ont appris un savoir-être professionnel, de la rigueur et m’ont permis de prendre confiance en moi. 

D’autres jobs sont ouverts comme l’accueil d’intervenants étrangers lors des colloques, l’accueil et les cours de conversation française aux étudiants étrangers, ou encore le job d’ambassadrice réseaux sociaux qui consiste à créer des contenus pour animer les comptes Instagram et Facebook de la Faculté. Il y en a pour tous les goûts !

Les jobs étudiants proposés par La faculté ont l’avantage d’être conciliables avec les études, et ne sont jamais un obstacle à la nécessité d’aller en cours ou de rendre un devoir : les études passent avant, et l’employeur est bien placé pour le comprendre et le gérer avec souplesse ! Ces jobs sont en outre un moyen intéressant de participer au financement des années d’études. Avec plus de 30% d’étudiants boursiers, la faculté a à cœur de multiplier les propositions. Pour les jeunes, travailler en plus de ses études, c’est « un investissement pour l’avenir » auquel ils ont à cœur de participer.

Pour aller plus loin

Campus Créatif