Master Management de la culture – Musiques Actuelles & Réalisation Documentaire

Diplôme en convention avec l’Université d’Artois

La Faculté des Lettres et Sciences Humaines est un établissement dûment accrédité par le ministère chargé de l’enseignement supérieur et peut à ce titre délivrer le diplôme national de Master soit grâce à une convention signée avec une université publique, soit par un jury rectoral. La Faculté des Lettres et Sciences Humaines – Institut Catholique de Lille est une association 1875 reconnue d’utilité publique et Etablissement d’Enseignement Supérieur Privé d’Intérêt Général (EESPIG) depuis 2015.

La perspective de ce master est double : former les étudiants à l’encadrement culturel, la production et le financement des projets ou à la réalisation documentaire en questionnant le geste et le regard cinématographique.

Organisation des études

Les deux années du Master Management de la Culture, musiques actuelles & Réalisation Documentaire sont communes aux étudiants et abordent le secteur culturel à partir de trois principaux champs artistiques : les musiques  actuelles  (musiques  du  monde,  jazz,  musiques  électroniques…),  le cinéma (œuvres classiques et contemporaines du cinéma mondial de fiction et de documentaire) et l’art contemporain (à partir de la fin des années 50 à  aujourd’hui).  Ces champs artistiques sont considérés à partir de perspectives théoriques, pratiques et contextuelles  (histoire, mouvements esthétiques) avec une mise en perspective des enjeux économiques. Au 2e semestre du M1 une première approche de la réalisation documentaire est donnée aux étudiants.

En deuxième année,  l’étudiant optera en février pour le mémoire « classique » sur le management de la culture ou les matières associées (cinéma, musique, danse, théâtre…) ou une réalisation documentaire de 30 min donnant lieu, comme pour l’autre mémoire, à la soutenance d’un texte de 30 à 50 pages.

Ce master offre donc à l’étudiant de précieuses compétences pour son insertion professionnelle :

  • pour devenir un cadre du secteur culturel (spécialiste des conceptions, de ses enjeux, de sa communication, des politiques culturelles, des liens entre la culture et le territoire…)
  • pour devenir réalisateur de films documentaires avec une perspective auctoriale héritée du cinéma du réel et des influences de Jean Rouch. Ce choix implique pour chaque étudiant de réaliser – avec l’encadrement des intervenants – un documentaire en cours d’année.

Les cours, assurés par les enseignants-chercheurs et les professionnels spécialistes des champs culturels étudiés, permettent de penser le « fait culturel » de façon transversale et transdisciplinaire. De même, il s’agira de penser la « réalisation » – notamment à travers des séminaires animés par des réalisateurs ou autres professionnels – comme implication d’un regard sur le monde. La formation consolide ainsi des savoirs au travers d’aspects pratiques mais également théoriques (historique, esthétique, anthropologique, sociologique, juridique ou économique) pour permettre une meilleure insertion professionnelle.

 

Professionnalisation

Dès le M1 l’étudiant développe ainsi des compétences dans la conception, le management, la production et le financement des projets culturels.

Quatre dispositifs orientent ce master exigeant vers la professionnalisation et, de ce fait, l’insertion professionnelle :

  • Les périodes de stage obligatoires (3 mois minimum en M1, 5 mois minimum en M2) permettent à l’étudiant de s’impliquer très concrètement dans son terrain en y apportant et développant son savoir théorique et pratique.
  • L’intervention en M1 et M2 de professionnels reconnus transmettent un savoir-faire et des compétences concrètes issues de leurs propres pratiques professionnelles.
  • Le Master offre la possibilité de réaliser des projets culturels collectifs par les étudiants en partenariat avec des structures culturelles reconnues ou des structures de productions privées ; Ainsi que la réalisation d’un documentaire.
  • L’accompagnement au projet professionnel de l’étudiant (en M1 et M2)  développe un réel savoir-faire en ce qui concerne la mise en perspective de ses compétences.

 

Carrières & métiers

  • Tous les cadres du secteur culturel.
  • Médiateur culturel,
  • Chargé de relation avec le public,
  • Administrateur d’une compagnie,
  • Chargé de projets culturels,
  • Responsable des saisons ou d’événements culturels dans des organismes publics ou semi-publics,
  • Réalisateur de films documentaires,…

 

Points forts

  • Petites promos
  • Intervenants professionnels
  • Réalisation de projets culturels et artistiques dès le M1.
  • Encadrement optimisé
  • Réalisation d’un mémoire recherche (pouvant être publiés pour les meilleurs) permettant la poursuite en doctorat

Candidature / admission

Candidature sur dossier et entretien.

erika-thomasCONTACT PÉDAGOGIQUE : Erika THOMAS
erika.thomas@univ-catholille.fr
CV d’Erika THOMAS
CONTACT ADMINISTRATIF : Laurent VANDER BRIGGHE
laurent.vanderbrigghe@univ-catholille.fr – 03.20.13.47.38

Comments are closed.