Journée d’étude : L’intervention en qualité de vie au travail


 

Evénement organisé par Travaillons Psy : Association partenaire du Master Travail et Santé : Psychologie de l’intervention et du conseil dans les organisations  et co-organisé par ABSYS (Université Lille-III) et Osmose (UPJV – Université de Picardie Jules Verne).

« Pour les psychologues comme pour les ergonomes, l’intervention dépend, se construit et s’évalue à partir de la formulation d’une demande qui émane d’un besoin individuel, collectif, organisationnel, institutionnel, et/ou pour se conformer aux obligations législatives et règlementaires. L’intervention se pense alors, – dans le meilleur des cas –, à travers l’analyse de cette demande et inspire une démarche qui se veut adaptée aux enjeux et spécificités du contexte et des acteurs. Aussi, si les approches et méthodologies d’intervention proposées tendent et cherchent bien souvent à se distinguer sur les outils, les techniques ou encore les expertises, elles se rejoignent pourtant toutes sur un point : une perspective temporelle explicitement délimitée par un début et une fin. Et après ? Dans le champ de la santé au travail par exemple, les démarches d’intervention centrées sur les risques psychosociaux (RPS) ou la qualité de vie au travail (QVT) reposent fréquemment sur une même séquentialité ; un pré-diagnostic suivi d’un diagnostic, et l’élaboration d’un plan d’actions sans même parfois aucune garantie de la mise en œuvre effective des préconisations avancées. Et après ? À un autre niveau, les interventions en prévention tertiaire s’inscrivent dans une logique de réparation, par de succinctes prises en charge individuelles de personnes fragilisées qu’il convient de remettre au travail. Et après ? En croisant les regards de la recherche et de l’intervention, cette journée d’étude se propose d’engager les réflexions autour de ce qui échappe aux professionnel.les : l’après. Comment concevoir et mettre en œuvre des démarches d’intervention qui intègrent et soutiennent, en amont, la question de l’aval ? Comment dépasser le frein à l’efficacité des interventions présentes et futures que constitue cette non-prise en compte de l’après ? Quelles conséquences et répercussions sur l’individu et l’organisation ? »

Entrée libre, ouverte à toutes et tous!

Comments are closed.